Eurocat raid et course

    Partagez
    avatar
    admin
    Admin

    Messages : 111
    Localisation : Cergy

    Eurocat raid et course

    Message  admin le Mar 30 Avr - 14:55

    Résumé par Antoine Meunier sur le site AFF16

    http://assoff16.blogspot.fr/



    Dernière édition par admin le Lun 6 Mai - 14:35, édité 1 fois
    avatar
    Jsl1

    Messages : 28
    Age : 28

    Re: Eurocat raid et course

    Message  Jsl1 le Jeu 2 Mai - 19:25

    Le cirrus Q juste au pied du podium sur l’Eurocat et 2eme sur le Raid

    Dimanche
    Ce premier jour d’Eurocat, l’organisation décide de lancer le « Raid ». Le parcours n’est pas très intéressant puisqu’il s’agira de faire une descente type slalom en baie de Quiberon jusqu'à la bouée Nord Quiberon puis une remonté direct vers le club avec un parcours raccourci.

    Au départ de ce raid les conditions météos avec un vent de 3 à 6 nœuds du NE ne permettent pas de faire des records de vitesse mais suffisent pour apprécier le cap/ vitesse du bateau. Les nouvelles dérives prennent appui systématiquement après chaque virement de bord et le cata se relance sans grande difficulté. Nous pouvons enfin apprécier de voir que notre vitesse est similaire à celle des Viper qui marchent très bien par ce temps avec une remonté au vent identique voir même avantageuse par moment.

    La difficulté de se frayer un chemin entre les SL16, F18, Dart… à la première bouée et surtout la volonté de préserver l’état de nos nouvelles coques face à ces équipages déboitant de tous les côtés nous font perdre quelque précieuse place. Nous récupérons ces places à la deuxième marque en prenant large pendant que les autres s’agglutinent et s’empressent d’aller laisser un peu de leur dérive sur le rocher à contourner.

    La 2eme remonté au près est pénible et s’avère être identique à la première (est-ce vraiment un raid ?!). Différentes options nous sont ouvertes, revenir près de la cote, rester au milieu en trace directe ou prendre le large. Visiblement rester au milieu n’était pas la meilleure mais, d’après les bruits parking, les deux autres non plus. Le vent finit par tomber puis basculer de 180 degré en Sud-ouest. Cela nous permet de rattraper les premiers partis s’échouer dans une pétole.

    Le vent prend alors en force les 20 dernières minutes du raid en basculant plein ouest ce qui nous permet de passer la dernière marque au double trapèze puis de faire un grand bord de largue pour rejoindre la ligne d’arrivée. Les flotteurs à fond très plats et larges nous donnent une impressionnante sensation de glisse voir même de planning avec une pointe à 18 nœuds. Nous terminons 24eme sur plus d’une 50aine d’équipage inscrit mais Manu finit 2 eme Very Happy cheers et les Levy 14eme

    Lundi
    Départ sur l’eau à 10h30 et la première manche lancée à 14h30 dû au faible vent variant du NE au sud. Le petit temps n’étant pas notre point fort, nous nous concentrons sur les réglages et apprécions le cap vitesse que nous dévoile le bateau. Le vent complétement instable fait bouger le classement à plusieurs reprises (les derniers reviennent en bonne position, les premiers se retrouvent bloqués etc…). Nous terminons 25eme. Emanuel Boulogne et son fils Jean sur leur Q terminent 15eme après avoir dominé de très loin la course et s’être rajouté une longueur supplémentaire (et oui la prochaine fois ils feront plus attention aux marques à passer). Bertrand Lepretre et Dorothée Lazzarotto terminent à la 8eme place, Gilles et Grégoire Levy à la 38eme place après un mauvais départ. Nous sommes ravis que le bateau marche bien par petit temps.

    Mardi
    Les 15/ 20 nœuds sur l’eau, des rafales prévisionnelles à plus de 25 nœuds et un BMS en court poussent le comité à décaler l’envoi des coureurs sur l’eau.
    Finalement le départ est lancé, nous préférons à ce moment la rester à terre avec le bateau près à partir lorsque nous voyons les premiers SL16 et Viper enfourner par vent arrière et nous offrir quelques figures. Les 80% de la flotte décident d’aller voir ce que cela donne malgré que les premiers reviennent à terre avant que les derniers ne soient partis. Un départ est lancé, le vent continuant de monté, la première manche est arrêtée, les catas n’arrivent plus à virer, beaucoup se retournent et nombreux rentrent avec de la casse.

    Mercredi
    15/20 nœuds sur l’eau avec des surventes irrégulières. Manu Boulogne ne pouvant naviguer sur son Cirrus Q abimé la veille par un Tiger, nous décidons de courir ensemble, de voir ce que le Q vaut dans la brise et pour ma part d’apprendre quelques réglages du bateau, de voir des « manœuvres » de barreur et de prendre le rôle de l’équipier supplémentaires. 4 manches seront courues jusqu'à 14h. En plus des surventes, il nous faut gérer les SL16 déboulants de tous les côtés, les champs de mines où est installé le parcours et quelques imprévus par manque de préparation.

    En effet, 1ere manche, le sac à avaleur de spi changé la veille finira par se défaire à la fin de la première manche ne nous permettant plus de le ranger et nous volant la première place que l’on tenait à ce moment la => 4eme.
    2eme manche : le nœud du boot de rotation de mat se défaisant nous faisons un près pas très digne de ce nom => 3eme tout de même.
    3eme manche : toujours en course serrée entre les 3 premiers. Un dessalage sous spi nous pousse à la 6eme place (enfourné ? non du tout, juste un Manu un peu moins agile resté du mauvais côté à l’empannage^^).
    4eme manche : le vent redevient raisonnable et nous terminons 4eme, ce qui sera notre place définitive pour cette Eurocat 2013

    Les points marquants sur le bateau qui ressortent après ces 4 manches.
    - Très peu d’enfournement ou quelques plantages seulement pendant les surpressions mais rien de très violant malgré les conditions.
    - Un plan de pont qui permet de tout régler rapidement au trap et restant propre même après s’être fait secoué et dessalé pendant 4h de nav.
    - Un près très correcte sur le Cap des concourants mais à améliorer au niveau de la vitesse. Ne naviguant pas avec Manu, il y a de quoi être plus synchro et favoriser la vitesse pour ensuite faire une bonne remontée.
    - Malgré les conditions musclées, ne pas hésiter à tout blinder (Cuni à fond à ne plus pouvoir tirer dessus et poulies de palan contre poulies), c’est du costaud !

      La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 8:36